mardi 15 novembre 2011

L'Élite

Fillette est en 6e année. Au Québec, c'est la denière année du primaire. L'an prochain, elle commencera son secondaire (5 ans).

Dans notre région, il y a un immense choix d'écoles secondaires. Des écoles privées coûteuses, des programmes spécialisés peu coûteux, et le secondaire régulier. Il y a des programmes pour tous : les férus d'informatique, les acteurs en herbe, les athlètes, les matheux, les amateurs de plein-air et de cirque, bref, pour tous les goûts.

Hier soir avait lieu la rencontre de parents (le sales pitch) dans un des collèges les plus prisés du Québec (oui oui, de toute la province, pas seulement de notre région).

Fillette veut aller dans une école qui offre le programme spécialisé en arts.

L'Homme ne veut rien savoir. Il veut qu'elle aille où on a eu la rencontre (le sales pitch) hier.

Ça promet.

Ce collège accepte plus de garçons que de filles.

Ce collège n'offre que le programme enrichi.

L'Homme est convaincu que l'éducation y est supérieure.

Ce collège coûte 4 000 $ par année. Bien sûr qu'ils vont nous dire qu'ils en font plus qu'ailleurs. (Je l'espère bien, au prix qu'on va peut-être payer!!)

Je ne suis pas convaincue que ce soit le bon endroit pour Fillette, mais ça, c'est une autre histoire.

Bref, revenons à notre sales pitch.

Ça faisait 5 minutes que le discours de promotion de l'établissement était commencé. La salle était remplie de parents anxieux (à part moi) qui veulent tout faire pour que leur enfant aille à cette école. Je zieutais les sacs à mains surdimensionnés, soupçonnant la présence de quelques enveloppes brunes.

Tout à coup, le responsable de l'établissement dit dans le micro : J'en vois qui sourissent dans la salle.

Ah oui. Nous sourissons, vous sourissez, ils sourissent.

Je me penche vers l'Homme.

Maman pieuvre, les dents serrées : Il a dit sourissent.
L'Homme, feignant de ne pas avoir entendu : Quoi?
Maman pieuvre, écarquillant les yeux : Il a dit sourissent.
L'Homme : Ah...
Maman pieuvre : On va payer 4 000 $ par année pour l'envoyer dans une école où ils savent pas parler??
L'Homme : Ben lui c'est pas un prof...
Maman pieuvre : Euh... on s'en fout! Il représente le collège et c'est la rencontre de parents. C'est la première impression qu'on a de l'établissement. Il pourrait faire un effort!

Vous savez comment je suis avec la langue française. Ce collège se vante de n'accepter que l'élite en ses murs.

Ils devraient commencer par joindre la parole aux gestes et recruter du personnel qualifié.

C'est tout ce que j'ai à dire de cette école. Si Fillette veut y aller, je vais l'appuyer, c'est certain. Mais de prime abord, je ne suis pas impressionnée.

7 commentaires:

Anonyme a dit...

Ha-ha. C'est plate, mais c'est comme ça maintenant. Même les gens dans le monde de l'éducation ne sont pas instruits. Pas besoin de payer 4000 piastres pour faire semblant que notre enfant est bien éduqué. L'école privée c'est pus ce que c'était. Avant, au moins, les profs savaient écrire et parler. Maintenant, ils nivellent les examens du bacc en éducation vers le bas, pauvres petits futurs profs, c'est ben trop dur!!

Lola223 a dit...

Scusez, je travaille avec des enfants et je suis éduquée. Bon je ne suis pas prof, mais quand meme, il faut pas généraliser.

Maman pieuvre a dit...

Je connais BEAUCOUP de profs. C'est sûr qu'il ne fait pas généraliser, mais... il me semble que plus ça va, pire c'est. L'examen pour cette école est la semaine prochaine et on saura en décembre si elle est admise. Je vous tiens au courant.

Fabienne a dit...

J'espère que cela a bien été pour fillette, j'ai pensé à elle, était-elle tendue, je sais que tu l'as bien préparée mais il y a toujours un petit stress ...
À bientôt,

Maman pieuvre a dit...

Fabienne : elle a trouvé cet examen plus facile que celui de l'école publique!! Je riais. Elle a dit je suis certaine d'être admise. Un peu nerveuse, mais pas trop. On connaîtra les résultats autour du 8 décembre.

Anonyme a dit...

Bonne chance Fillette!
Carole

Barbapapa a dit...

Bon retour Maman pieuvre! Ca faisais longtemps. En effet, c'est malheureux mais les écoles qui se prétendes supérieure ne sont souvent pas mieux que les autres. La différence : le prix. Mais peut-être que c'est plus encadré, mais les écoles privees ont quand meme leurs problemes. J'ai hâte de savoir les résultats.