jeudi 12 février 2009

L'Hurluberlu

Il a commencé tard dans le métier. Il doit peser 100 livres mouillé. Il a une toison brocolienne. L'avez-vous reconnu? C'est André Sauvé. Et je suis allée voir son spectacle hier soir.

J'ai entendu tous les gens du métier dire que c'était le spectacle de l'année. Des textes brillants. Un humour déjanté, déstabilisant. Le Yvon Deschamps de son époque.

Je suis ce qu'on appelle un "tough public". Des spectacles d'humour, j'en ai vus un et un autre. Des émissions d'humour, j'en ai écoutées à la pelle. Il me faut vraiment quelque chose de nouveau et d'étonnant pour que je m'esclaffe. Je trouve toujours les gags prévisibles. Bref, je suis difficile.

Encore hier soir, pendant que toute la salle se tapait sur les cuisses, j'étais peut-être la seule à ne pas rire. Pas que ce n'était pas drôle. Mais un peu trop déjà vu, un peu trop prévisible.

Les quelques extraits vidéo étaient drôles. La deuxième partie, largement supérieure à la première. Il aurait dû terminer le spectacle avec le sketch de l'épicerie, son numéro le plus fort. Ben non. Il l'a fait suivre par un numéro pas si mal, mais plus faible.

Ceci étant dit, c'est son premier One Man Show. Il commence. Le potentiel est là, il s'agit seulement de trouver le bon rythme je crois. Le bon enchaînement. Deux numéros étaient assez faibles. Trop de répétition du même texte. On voyait venir ça à 100 milles à l'heure. Il en a abusé.

De plus, je déteste quand la personne sur scène fait participer le public. Il fallait se lever et s'asseoir à répétition, quel niaisage. Mais les gens étaient contents. Ils le faisaient en riant. Moi je veux juste aller voir un show. Pas faire partie du show.

Tout le monde est sorti de la salle, complètement enchanté. Tout le monde a adoré. Tant mieux. Il a atteint son objectif. Mais moi, qui suis difficile, j'ai bien aimé. Sans plus. J'étais surtout contente d'avoir une sortie avec l'Homme, même si c'était un mercredi soir.

J'espère que son deuxième spectacle sera un peu plus peaufiné. Son univers est complètement cinglé, j'avais hâte d'y pénétrer, mais une fois rendue dans les couloirs de son esprit, ce n'est pas si cinglé que ça.

Ou peut-être est-ce moi qui le suis trop???

3 commentaires:

garamond335 a dit...

Hum... je suis un peu déçu de votre réaction, chère Pieuvre.
Comparé à Mike Ward, Peter McLeod et cie, Sauvé est très, très supérieur.
D'accord, il est inégal, mais qui ne l'est pas ? même Deschamps me fait bailler, des fois...

Maman pieuvre a dit...

Alors imaginez ce que je pense des autres!! Je n'ai rien trouvé qui batte Daniel Lemire. Mais André Sauvé a du potentiel.

Anonyme a dit...

Moi j'aime bien Stéphane Rousseau. J'avoue que Mike Ward, je sais pas comment il fait pour pogner comme ca.