lundi 21 mars 2011

La tolérance

Il y a une nouvelle émission à la télévision à 19 h que je juge vraiment inappropriée pour cette heure de diffusion. Les enfants ne sont pas encore au lit, et chaque fois qu’on tombe sur ce poste, je dois m’empresser de trouver autre chose, car pendant les 5 secondes où on tombe sur cette émission, on entend soit le mot sexe, drogue (et rock’n roll !!!!), suicide ou autre sujet que je n’ai pas nécessairement le goût d’aborder avec les enfants juste avant de les mettre au lit.

Justement, la semaine dernière, je zappais, les enfants assis près de moi. Arrivée sur cette chaîne, le temps que je constate que c’était encore cette foutue émission, on a eu le temps de voir une pimbèche s’approcher d’un gars assez loser et lui dire, d'un ton hautain et dégradant : il paraît que tu es gay.

Je change de poste aussitôt.

Petit Monsieur : Maman, pourquoi tu changes de poste vite comme ça, ne t’en fais pas, gai ça veut dire joyeux !
Fillette : Euh, non, pas toujours.
Petit Monsieur : Ah non ?
Fillette : Ça peut vouloir dire un homme qui aime un autre homme.
Petit Monsieur : …
Maman pieuvre : …
Petit Monsieur : Ah, comme lesbienne, mais pour hommes ?
Maman pieuvre, souriant : Oui, c’est ça.
Petit Monsieur : Ouache !!
Fillette : C’est rare ça, hein maman ?

On peut toujours compter sur Fillette pour amorcer LA discussion qu’on a TELLEMENT pas le goût d’avoir.

Maman pieuvre : Euh, non. Y’en a plein des gays.
Fillette, étonnée : Hein ????? Mais, ils ont l’air de quoi ???
Maman pieuvre, riant : Ben, de nous. Ils sont comme nous, il n’y a rien qui les distingue vraiment de nous.
Fillette, n’en revenant pas : Ça veut dire que j’en ai peut-être déjà vus ???
Maman pieuvre, omettant de lui dire qu’il y en a même dans sa propre famille : Ben oui !

Silence.

Fillette : Est-ce que c’est une maladie ?

Ok, on a du chemin à faire.

Maman pieuvre : Ben non.
Fillette : Mais pourquoi ils sont comme ça ?
Maman pieuvre, ne sachant pas trop comment expliquer ça : Ben ils sont comme ça dans leur cœur. Eux, ils sont attirés par des gens du même sexe qu’eux. Ils sont nés comme ça. L’important, c’est d’aimer quelqu’un et d’être aimé, peu importe si c’est un homme ou une femme, il faut être bien dans sa peau, et les gays, ils sont bien dans leur peau en aimant quelqu’un du même sexe qu’eux.

Fillette était songeuse.

Je vous le garantis, cette conversation n’est pas finie.

7 commentaires:

Anonyme a dit...

Difficile à expliquer, peut-être dire que le coeur ne choisit pas le sexe de celui qu'il aime? Qu'ici les gais sont chanceux, ils sont acceptés tandis qu'ailleurs c'est un crime d'aimer.
Nicolas

Cynthia et Cie a dit...

Pfiou ! Pas pressée d'avoir cette conversation avec mes 3 Souris !
Bon courage Maman Pieuvre ! Tu dois jongler !

Anonyme a dit...

ça, le sexe et la religion, j'ai jamais le goût de parler de ça avec les enfants. Fillette est drôle, elle pensais quoi, qu'ils avaient un X dans le front?
Carole

Vinciane a dit...

Il est des sujets complexes que l'on voudrait aborder lors d'un instant approprié... mais les enfants ont le don de poser les questions au "mauvais moment".
Cette histoire me rappelle des interrogations à la maison du style : "c'est quoi VRAIMENT un préservatif ?", "à quoi ça sert le sida ?", etc...
L'important est de ne pas laisser de question sans réponse, même si nous n'avons pas toujours le temps espéré pour expliquer... pas toujours facile quand on arrive devant l'école ou au moment du bisou pour la nuit !
Bon courage... et bonne semaine sous le soleil du printemps tout neuf.

Maman pieuvre a dit...

Et comme sujet tabou j'ajoute : la mort. Surtout, qu'est-ce qu'on devient quand on est mort. Palpitant.

OLÉ OLÉ a dit...

Woua! Quelle discussion! Tu t'en es bien tiré je crois. Mais comme tu dis, le sujet devrait revenir sur le tapis un moment donné.

Lola223 a dit...

C'est drôle de voir qu'automatiquement ce que les enfants ne connaissent pas doit être une maladie. Apres on se demande pourquoi y'a encore des adultes qui pense ca!